1994

Back Next

Une grande année pour les militaires Solido/Verem, dont, désormais, les nouveaux outillages sont commandés auprès d'entreprises chinoises. La marque Verem apporte un peu de sang neuf, soignant par exemple la peinture pour plus de réalisme. 

On assiste à la conversion militaire d'un Half-Track dépanneuse de la gamme "Mercure", et à une réédition de la vieille cabine Saviem au 1/60 en un nouveau Renault G230.15 bâché. La cabine elle même a été modifiée depuis sa première apparition (ajout de rétroviseurs, de sièges, etc.). A noter aussi que le châssis de ce petit camion (à l'origine un Mercedes) est passé en 1982 chez Majorette, sous les références 3017 et 3018, avant d'être gravé de nouveau avec la marque Solido. La monte des roues est simple à l'arrière sur cette version.

On remarque aussi la naissance d'une éphémère série "Force de la paix", consacrée aux seuls véhicules des "Nations Unis" en livrée blanche, ainsi que celle d'un second coffret "La Force Armée". Ce dernier incorpore un nouveau porte-char, un Renault à cabine basculante (R390), habile utilisation du parc d'outillages mais étrangement équipée d'une improbable grue Griffet. Il tracte la remorque Coder et les derniers AMX-30 avec l'ancienne tourelle.

Verem doit prématurément cesser la production des camions ACMAT militaire, visiblement faits à l'économie. L'ACMAT 6X6 ne retrouve les rangs militaires que dix ans plus tard, avec quelques retouches bienvenues des moules.

L'événement de l'année reste pourtant le GMC amphibie (DUKW), un peu perdu sous la gamme "Mondial Intervention". D'une qualité très correcte de moulage, le véhicule n'est plus en Zamac, mais en résine, fabriquée à Aubagne pour le compte de Verem ! Cela en fait néanmoins un très beau modèle pour collectionneur.

Pour commémorer le cinquantième anniversaire de la libération (1944-1994), Verem livre, sur un socle en bois, deux chars dont le métal a été spécialement traité pour produire un effet "vieil argent" ( un travail entièrement "externalisé" ).

Dans le même but de commémorer le grand événement militaire de l'année, Solido s'offre, lui, le luxe de lancer une grande opération qui mobilise l'usine d'Oulins pendant de long mois, avec tout un lot d'éditions limitées (1500 exemplaires au maximum). Elles sont constituée principalement de rééditions de modèles existants, présentés dans de nouvelles boîtes. Les châssis comportent parfois la gravure de la mention '44/94'. Deux nouveaux Dodge 4x4 au 1/50 sont néanmoins créés pour l'occasion, le WC51 et le WC56. La série révèle aussi un accessoire pour pick-up.

Des modèles destinés à l'export en Grande-Bretagne, commandés par la filiale Solido Toys, présentent des variantes de couleurs inédites et des décorations authentiques, particulièrement dans l'ultime série numérotée "Battle of the Bulge" au boîtage spécifique.

Back Next

  Retour en haut - Back to the top Home page