2006

Back Next

Nouveau feu d'artifice que beaucoup considèrent comme un bouquet final pour l'usine d'Oulins qui cesse les fabrications en juillet. La direction de Smoby transfère alors l'intégralité de la production en Chine.

Une nouvelle cabine torpédo d'ACMAT est bientôt montée sur l'ancien châssis 4X4, avec une nouvelle caisse bâchée plus courte et un Shelter sanitaire en plastique.

 

La coopération avec Gaso.Line donne naissance à des variantes sur cinq blindés et deux camions, grâce à diverses pièces en plastique bien conçues. Cela donne un Sherman "Deep Wading" (un équipement employé le "Jour-j"), le Bergepanzer IV de dépannage, les Half-track M16 (avec la fameuse tourelle Maxson) et M6 (avec un canon de 37mm) et leurs adaptations respectives sur GMC et Dodge, ainsi que le SdKfz 252/10 allemand (un canon de 37mm monté sur semi-chenillé Hanomag).

 


Une version pick-up bâché du Hummer voit le jour pour la grande collection en presse des "Chars & véhicules militaires" chez Hachette, qui voit aussi ses ultimes parutions.

 

Le catalogue Verem accueille une nouvelle gamme "Army Museum", un prolongement de la vie des beaux coffrets de la vente par correspondance. Elle incorpore une version partiellement bâchée du DUKW et une variante "transport de troupe" du Renault 180, avec de nouveaux petits accessoires de décoration.

 

L'AMX-13 est enfin équipé des missiles SS-11 (inertes), une tourelle de défense anti-aérienne "Ostwind" est conçue pour le PZ-IV, toujours d'après l'un des anciens modèles Stretton, des jupes de blindage transforment le char T34 en matériel capturé par l'armée allemande, et une grande antenne radio est fixée sur l'Hanomag.

Une superbe citerne de kérosène est logée à l'arrière du GBC8kt, et un missile Hot prend place à l'arrière de la Peugeot P4. Pour finir, un équipement de lutte contre les feux de forêts de l'ACMAT 4X4 est converti en véhicule de la Sécurité Civile après modification de la cabine.

 

Le 17 octobre, en même temps que la vente aux enchères des machines-outils du site industriel d'Oulins, les moules des produits "sans avenir", sagement conservés jusqu'alors, sont soldés à des ferrailleurs.

Back Next

  Retour en haut - Back to the top Home page