Un bilan pour 2008
Précédente Index Suivante

 

Le rachat de l'entreprise Majorette Solido n'est pas sans conséquence sur la production en 2008. La plupart des parutions envisagées dans les séries Military 1, 2 et 3 sont en effet reportées sine die. L'Unimog 416 sphères des "pompiers de l'air" (Ref : 150083) subit le même sort, ainsi que la Peugeot 404 break de la gendarmerie prévue en exclusivité pour les seuls magasins agréés. Les collectionneurs doivent donc s'armer... de patience. Heureusement, l'Unimog 416 caisse bâchée, la variante gendarmerie de la BMW-R60 et l'inattendue C4 des FFI échappent à ces restrictions et sauvent cette année morose.

Le nouvel Unimog Solido

Image : Copyright Lenours

La version armée du Mercedes Unimog 416 est disponible à la fin du premier semestre chez les détaillants. Même si le modèle diffère sensiblement du projet initial présenté en 2006, c’est une agréable découverte, une pièce pleine de charme qui donne un coup de vieux au reste de la collection.

Habilement conçu de manière modulaire au 1:50 (il existe déjà plusieurs variantes en pompier), l’Unimog est finement reproduit et, malgré des marquages qui feront peut-être tiquer les experts, bénéficie du savoir faire de la main d’œuvre chinoise ; la présence des rétroviseurs peints est remarquable sur une pièce Solido militaire. La nouvelle boîte d’emballage est enfin parfaite, bien qu’un puit de fixation à l’ancienne demeure présent sur le châssis.

La volonté de Solido de produire des modèles peu chers entraîne quelques concessions aux critères de qualité en vigueur de nos jours. Citons par exemples l’axe des roues trop visible, la réutilisation du moule de la bâche de l’ACMAT 4X4, les essuie-glaces gravés sur le pare-brise ou le crochet de remorquage d’un autre âge.

Néanmoins, avec cette référence, l’équipe de Solido atteint les deux objectifs attendus depuis la délocalisation : la création de vraies nouveautés et une finition accrue de ses miniatures.

La Citroën C4 "FFI" (1944)

Parait ensuite, au second semestre, celle que l’on attendait plus, puisqu’elle fut retirée du catalogue 2008 après avoir été annoncée l’an passé. La commande a fini par être honorée sous la référence spéciale 118952, à la grande satisfaction des collectionneurs français. Le modèle au 1:18 est, en effet, plus réaliste que la version au 1:43 autrefois proposée chez Verem. Le moteur s’avère bien détaillé sous le capot articulé. Les portes s’ouvrent sur un habitacle correctement aménagé. La direction est actionnée par le volant. Le drapeau tricolore est trop simpliste, mais aisément remplaçable. Le plateau à ridelles est encore la spécificité de cette seule référence.

La réalisation de l'outillage de la nouvelle Goélette Renault est déjà bien avancée lorsque le couperet tombe sur les nouvelles références. Le modèle sera donc au catalogue en 2009, et sa version militaire verra assurément le jour.

  Retour en haut - Back to the top Home page