Collection 2003
Précédente Index Suivante

 

Solido et Verem ont prévu un programme 2003 qui s’inscrit dans la lignée des années précédentes : une douzaine de nouveautés et variantes, assorties de plusieurs rééditions, viennent remplacer d’anciennes références dont le succès faiblit. Les collectionneurs français retrouveront tout au long de l’année, avec une agréable régularité, la série réalisée pour Hachette Collections, distribuée par correspondance ou auprès des points de presse.

Agrandir
CATALOGUE SOLIDO

La liste des références en 2003

Les principales nouveautés

Agrandir
CATALOGUE VEREM

Solido

Le catalogue Solido, somptueux comme d'habitude (oeuvre de Via&Golem), débute avec la gamme Prestige (au 1/18 ou proche) où l’on retrouve la Jeep SAS sable bien trop tardive pour 2002.

La gamme Militaire-1 nous offre un petit feux d’artifice en bénéficiant des commandes passées par Hachette Collections. La première nouvelle référence est attribuée à un camion GMC équipé d’un nouveau Shelter fabriqué en matière plastique, remake d'un ancien Verem en résine. Il sera néanmoins précédé en parution d'un Dodge WC63 Wrecker inédit à ce jour.

La Panhard AML-60 fut l’un des grands succès de Dinky Toys France, mais il aura fallu attendre 40 ans pour voir une version Solido de cet engin d’après-guerre. Une pièce attrayante dont seule la tourelle est une nouveauté en terme d’outillage. Elle vient remplacer le Serval bien décevant.

Le choix de reproduire un Renault TRM-2000 comme camion de l’Armée française s’explique par la possibilité d’en exploiter également des versions pompiers sous TonerGam et par Verem. Le modèle référencé 6147 devrait connaître une belle carrière, même si le véhicule dupliqué date un peu maintenant.

Le Militaire-2 n’est pas aussi enthousiasmant, avec un triste VAB 6X6 sans la moindre pièce nouvelle et l'inutile réédition de l’AMX-13 bitube. La gamme n’est sauvée que de justesse par la première variation sur la base du DUKW, avec un chargement en soute de jerricans d’essence.

Pour les membres du Club Solido, la possibilité de commander des accessoires par correspondance se confirme : une occasion de retrouver les figurines en plastique des années 80, à des échelles variables malheureusement.

Verem

Les photos du catalogue, comme d’habitude prises par un Yves Lecoq fidèle à son poste depuis le départ de Jean Blanche, présentent pas moins de quatre nouvelles références à paraître en milieu d’année dans le Militaire-1 (les chars).

Déjà par le passé, Solido/Verem fut influencée par les productions des ateliers comme Stretton (le T19, l’Hanomag projecteur, etc). On note une forte tendance à refaire en Zamac des modèles qui furent commandés autrefois en résine et s’avèrent toujours réclamés par les amateurs. La décision de reproduire les deux prototypes de FlakPanzer (Kubelblitz et Coelian) demeure cependant surprenante, même s’ils eurent du succès chez Tank Museum. L’investissement dans de nouveaux moules pour les tourelles bitubes aurait dut être fait en vue de produire des chars réellement nouveaux, et non des pièces déjà acquises à un prix élevé par les collectionneurs assidus.

Par contre, le Jagdpanther blindé et le Sherman Prong recueillent un accueil plus indulgent. Le char américain reçoit des sacs de sable et des patins de chenilles comme surblindage, et un équipement arrache-haies, du classique chez JFD et Gaso.Line. Gardons l’espoir que les produits commercialisés ne s’écartent pas trop des projets présentés sur le catalogue. Ne boudons pas notre plaisir cependant, car ces quatre chars sont pratiquement les seules vraies nouveautés de la marque cette année.

Dans le militaire-2, c’est un retour du VAB ambulance, en deux tons cette fois-ci (Opération Desert Storm), et d’une variante camouflée de la Citroën Traction FFI avec les bouteilles de gaz sur le toit. Le Büssing NAG est également décliné en camouflé et le Berliet GBC8KT est proposé dans sa livrée trois tons moderne. La gamme Militaire-4 des voitures est gelée, mais les hélicoptères accueillent deux modèles de l'Opération Desert Storm.

Verem ajoute à ce palmarès des véhicules de la gendarmerie nationale.

Chars et véhicules militaires

La production à visée internationale décrite ci-dessus, est complétée dans l’hexagone par la suite de la série bimensuelle chez Hachette, révisée pour se prolonger sur 60 numéros et non plus 45. Une évolution qui doit inévitablement recourir à des modèles au 1/43 d’un intérêt moindre que les engins chenillés. On découvre même des doublons à peine justifiables, tel que le VAB 6x6 en 2002. On y trouve aussi les rééditions bienvenues de quelques modèles devenus rares, comme l’Unimog ou la Chevrolet HQ.

Tous les modèles Hachette

La fabrication de certains modèles passera probablement par la Thaïlande, même si le châssis ne l’indique plus. Solido continue par contre de graver le numéro à la demande de l’éditeur.

Malgré le prix élevé de l’intégralité de cette collection (plus de 800 euros), elle s’avère toujours un investissement de choix pour tout aficionado du kaki (1320 pages), la qualité des articles du fascicule ne se démentant pas.

La collection devrait cesser à la fin novembre, concluant ainsi une année plus riche qu’il n’y paraît. L’effort consenti dans le domaine de la miniature militaire par le réducteur français semble néanmoins insuffisant pour contrer la formidable concurrence des autres fabricants. S’il est vrai que Solido et Verem restent les plus productifs dans leur gamme de prix, la fin de la collection Hachette risque de laisser un grand vide en 2004.

 

DERNIERE HEURE :

La collection Hachette est finalement prolongée sur 90 numéros, ne devant donc se terminer qu'en 2005 désormais. En raison de contraintes techniques, la liste est de nouveau modifiée en cours de diffusion à compter du numéro 50, avec notamment le report en 2004 du Berliet T12 et de sa remorque, la modification de la présentation du Dodge WC56, et l'annulation de l'Alouette-III attendue avec le numéro 52.

Une bonne nouvelle en cachant une autre, Hachette nous propose aussi une "grande" nouveauté imprévue, avec le ravissant bus Renault parisien de la seconde guerre mondiale prévu sous le numéro 62.

copyright © Lenours

  Retour en haut - Back to the top Home page