Index
Les brèves
Analyses
FAQ
Contact
Mises à jour  

Analyses Solido, Verem, Gaso.Line et Propaganda Kompany

L'automoteur AMX-13 105mm de chez Gaso.Line

Retour sur l’un des grands succès de l’hivers 2006/2007 de la marque Gaso.Line : le canon automoteur AMX 105 Mod. 50 qui porte la référence GAS50706.

Annoncée il y a plusieurs années, puis déprogrammée, cette conversion en résine sur une base Solido (le char léger AMX-13 canon de 90mm) existe aujourd’hui en version montée/peinte et sous la forme d’un kit analysé plus bas. Reproduire cet obusier automoteur est une excellente idée puisqu’il vient compléter la collection Solido déjà conséquente des blindés français de l’après seconde guerre mondiale. Nombreux sont les amateurs de ce type de miniatures à avoir côtoyé sous l’uniforme cet engin plutôt réussi. Particulièrement original, ce modèle réduit s’avère également bien réalisé, ce qui explique l’accueil chaleureux qu’il a immédiatement reçu dans sa version montée/peinte (Photo ci-dessous).

Copyright Olivier SAINT-LOT

Ne subsiste du jouet Solido que la plaque de fond du châssis, les roues et leurs axes, et, bien évidemment, la paire de chenilles articulées en Zamac. Pour un puriste, ses chenilles sont beaucoup trop larges, mais la maquette sera roulante comme tous les chars Solido. Il reste à connaître l'usage qu'il sera fait de ces objets interdits aux enfants.

Le kit est accompagné d’une notice imagée, associée à une indispensable nomenclature. Des photos en noir et blanc du vrai blindé n’aident en rien la compréhension de la maquette par elle-même. Des schémas supplémentaires faciliteraient la préparation des pièces et l’assemblage de certains éléments complexes comme le canon. Il faut donc soigneusement examiner les moulages avant de commencer le montage définitif.

C’est cette phase de préparation des pièces qui est la plus malaisée. Oter les « carottes » de moulage s’avère plus fastidieux qu’avec les grappes de plastique injecté des kits industriels. De bons outils peuvent se révéler indispensables. Il faut ainsi sortir la perceuse pour ouvrir le frein de bouche ; une opération délicate sur de la matière aussi tendre. En comparaison, l’assemblage se fait sans réelle difficulté.

Cliquer sur les images ci-dessus pour les agrandir

Les moulages sont corrects. Le niveau de détail est très satisfaisant. Il n’y a pas d’aménagement intérieur, hormis l’affût de l’obusier bien visible par la découpe du blindage permettant la hausse maximale de la pièce d’artillerie. Il ne manque en fait dans cette boîte que l’antenne, un lot de bord et des décalcomanies appropriées. L’engin reçoit une couleur unique et les conseils de peinture semblent ainsi superflues.

Gaso.Line aurait certainement pu faire un kit plus simple, avec moins de pièces, et donc plus facile à construire. La précision en aurait probablement souffert, car le résultat final est ici plus qu’honorable. Cette conversion est même une réplique indispensable qui viendra prendre une bonne place au sein de cette remarquable famille des engins AMX français au 1/50. On en redemande Monsieur Gaso.Line !

Merci à Quarter kit Models Shop pour la fourniture de la boîte examinée ci-dessus.

  Retour en haut - Back to the top Home page