Index
Les brèves
Analyses
FAQ
Contact
Mises à jour  

Le char Ram II COPV de Gaso.Line

La marque Gaso.Line est manifestement réputée pour ses conversions sur bases Solido/Verem. Son fondateur, Olivier Saint-Lot, est un expert reconnu du maquettisme militaire. C'est une garantie de réalisme pour ses produits. Le choix des conversions proposées s'avère des plus judicieux, car idéalement complémentaire de la production officielle Solido ou Verem. La nouvelle gamme des blindés canadiens de la seconde guerre mondiale, toujours aussi originale, s'enrichie ainsi du char RAM II COPV, un véhicule d'observation et de commandement sans son armement principal.

Une base Solido/Hachette, plus un kit d'amélioration Gaso.Line, donnent un niveau de détails assez comparable à ce que propose la production chinoise concurrente à cette échelle de reproduction (1/50), pour un prix finalement équivalent. Certaines pièces, comme les mitrailleuses, sont extrêmement fines. D'une finesse inhabituelle dans la production industrielle de Solido, et qui fait de ce modèle une maquette plutôt réservée à une exposition en vitrine.

Cliquer pour un plein écran

Comme pour le Kangaroo analysé précédemment, le kit comprend une grosse pièce qui reproduit la caisse en acier moulée et ses gardes boue. Elle vient se positionner sur le châssis Solido portant le système de roulement (commun aux Sherman, Destroyer, Priest et autres chars M3). Ce volumineux moulage en résine est pourtant très fin à certains endroits, et s'il doit être poncé à l'emplacement des points d'injection pour une parfaite finition, il est préférable de bien examiner auparavant le modèle pour ne pas le détériorer dans la précipitation.

Cliquer pour un plein écran

Le reste du transkit ne pose pas plus de problème, si ce n'est peut-être une grosse "carotte" à découper à la mini-scie sur une bâche livrée en double. Les bulles sont rares, et de toutes manières, Gaso.Line assure le remplacement des pièces éventuellement défectueuses.

A l'ouverture du sachet

Le guide d'assemblage est bien fait. Il comprend une nomenclature pour bien repérer les différentes pièces. Tous ces éléments en résine s'assemblent entre eux avec de la Super-Glue en gel, de même que la caisse doit être collée sur la base Solido en Zamac. Une fixation par vis de ces deux éléments aurait permis un éventuel démontage, mais il est vrai que l'on ne revient quasiment jamais sur ce genre de travail. Le moulage de la tourelle est quasiment parfait. Un calibrage impeccable, associé à des encoches de montage, permettent une rotation sur son axe : simple mais efficace. Le canon factice doit bien sur être fixé, comme sur le véritable véhicule d'observation représenté.

Cliquer pour un plein écran

Le fonctionnement des fameuses chenilles articulées demeure lui aussi assuré, et il ne reste plus qu'à peindre le char après le collage complet du transkit. Son montage ne demande donc qu'un minimum de temps et d'expérience, et le résultat est particulièrement satisfaisant, comme à l'accoutumé avec les conversions Gaso.Line.

Cette maquette référencée Gas50870k existe aussi en montée/peinte sur le site Quarter-kit Models Shop.

Merci à Quarter-kit Models Shop pour la fourniture de la boîte analysée ci-dessus.

  Retour en haut - Back to the top Home page