Index
Les brèves
Analyses
FAQ
Contact
Mises à jour  

Le DUKW : Verem ou Solido ?

En 1992, après l’échec de la gamme HO en plastique, la direction de Verem se lance dans les productions en résine. Une fabrication aux qualités bien différentes du Zamac, mais qui permet pour un faible coût d’investissement d’enrichir la collection, autrement basée sur les seuls moules Solido. Il est décidé de sous-traiter ces modèles avec les ateliers d’Aquavit et de Provence Moulage installés à Aubagne (13). Ce dernier se charge en 1994, année hautement symbolique militairement, de concevoir un GMC DUKW 353 au 1/50, disponible jusqu’en 1988 sous la référence 4003 en boîte verte. Environ 1560 autres exemplaires seront distribués pour l’opération « VE Days » en Angleterre, dans une boîte Solido par simple souci de cohérence, avec des décalcomanies et une teinte différentes.


A gauche : Verem
A droite : Solido

Provence Moulage, petite entreprise fondée par Xavier Vienot de Vaublanc et dirigée depuis mai 1999 par Rémy El Koubi, a conçu d’autres pièces militaires pour Verem, certaines sur bases Solido comme les GMC ateliers. L’assemblage et l’emballage étaient par contre réalisés à Oulins. Etrangement, l’atelier de modélisme déclinera l’offre de réaliser des conversions sur la base des chars et Verem devra se tourner en 1996 vers Stretton Models en Angleterre pour ce type production.


A Gauche : Solido
A droite : Verem

Après l’arrêt du DUKW Verem, il semblait logique que Solido reprenne le flambeau en raison du succès de ce modèle. C’est en juillet 2001 que le nouveau DUKW produit en Zamac et plastique voit le jour chez Solido (référence 6230). Les moules, réalisés à Dongguan en Chine par la compagnie Altrust, seront mis au point à Oulins où se fera la fabrication. Bien que très proches, ces deux modèles réduits, le Verem et le Solido, présentent des différences très révélatrices de leur principe de fabrication.

COMPARAISON

Le DUKW Verem est entièrement moulé en résine teintée. La miniature est peut-être la plus belle réalisation de cette gamme militaire 40XX. Comme d’autres références qui suivirent, ce modèle n’a que peu de pièces provenant des bases Solido, en l’occurrence les essieux du GMC. Des pièces rapportées en plastique injecté sont néanmoins fabriquées par Verem (treuil, jerricans, gouvernail, etc.) - Précisons qu'une série disposait d’une hélice d’aspect cuivré. Le niveau de détail est très satisfaisant mais l’emplacement des « carottes » du moulage reste visible. Les bulles sont rarissimes mais les DUKW Verem souffrent très souvent de déformation (un effet « banane »). Le modèle photographié sur cette page présente plusieurs défauts dus à l’emploi de la résine. Le Verem n’est donc qu’une pièce pour la vitrine d’un collectionneur.


Verem

Solido

Le DUKW Solido a certainement une belle carrière devant lui, avec plusieurs variantes envisageables du fait de sa conception « ouverte ». Son incontestable avantage demeure sa grande solidité, face à la résine sensible aux chocs et à la température. La présence originale d’arceaux en plastique en fait actuellement un jouet un peu fragile. Mais une version avec bâche devrait résoudre facilement ce problème. L’application de la peinture semble ne pas autant souffrir d’ombres que sur d’autres modèles comme la Jeep par exemple. La gravure et la fonderie sont de qualité et dignes de la réputation de la marque.


Verem

Solido

Les deux véhicules miniatures ont quasiment la même taille, évidemment. Le Solido est cependant plus haut car il utilise les roues du Berliet GBC8, plus larges que celle du Verem. La ligne de la « proue » du Solido est plus fidèle. La forme du poste de pilotage diffère également sur les deux modèles dans leurs dimensions respectives. Le modèle Solido semble souffrir légèrement de l'alignement imparfait d’une pièce en Zamac à ce niveau. Le Verem y bénéficie d’un fragile pare-brise partiellement vitré, alors que seul le spécimen Solido présenté au Salon du Jouet 2001 disposait de vitres. Certains détails sur le Verem, comme la soute ou le brise lames, sont aussi mieux mis en valeur. Le modèle Solido offre cependant une finition incomparable de son fond de caisse. Son poste de conduite propose également plus de détails et les phares par exemple sont des éléments rapportés. Aucun des deux ne possède pourtant le "boulonnage" du DUKW de Dinky Toys.


Verem

Solido

Le remplacement du DUKW Verem par le DUKW Solido apparait donc comme une réussite. L’acheteur est largement gagnant sur le plan financier, et ce nouveau modèle devrait permettre de futures évolutions très intéressantes. Du fait de son prix peu élevé, le DUKW Solido est déjà à la base d’un grand nombre d’engins miniatures visibles sur le web. Un signe qui ne trompe pas.


En haut : le Solido
En bas : le Verem

Copyright Lenours 2002

  Retour en haut - Back to the top Home page