Les ateliers de finitions
Précédente Index Remonter Suivante


Dans l’atelier de décoration, on trouve les fameuses machines automatiques qui produisent de 800 à 1000 essieux par heure (par repoussage, cambrage ou soudure), mais aussi les machines à tampographie qui remplacent les décalcomanies depuis le début des années 80. Les modèles militaires y subissent un pré montage avant peinture (sertissage de la tourelle par exemple). Certaines productions ( comme "Cars of the Commanders" ) y ont bénéficié d’une finition classique, comme la métallisation à l’aluminium de certaines pièces en plastique telle que les pare-chocs. Des outillages propres à chaque modèle sont nécessaires pour faciliter ces travaux de finitions.

Un futur SU-100 reçoit son canon Une machine à tampographie simple
Les pièces en plastique à métalliser sont d'abord recouvertes d'un verni cuit, une autre machine permet ensuite leur revêtement sous vide d'une fine couche d'aluminium chauffé.
Les axes d'essieux et les roues nécessitent de multiples machines.

Bouterollage de l'axe des roues.


Dorure à chaud du socle des boîtes.
L'ensemble des machines de thermoformage pour les emballages.
Le robot de tampographies multiples.

copyright © Lenours

  Retour en haut - Back to the top Home page