Index
Les brèves
Analyses
FAQ
Contact
Mises à jour  

Militaires Solido Verem

Conversion pour Half-Track M3
par Propaganda Kompany

Ce transkit en résine n'est pas une nouveauté et figure au catalogue de Propaganda Kompany depuis de nombreux mois. Mais son originalité, pour le monde de la miniature Solido/Verem, mérite bien une présentation sur MSV, même tardive.

Ce sont les chenilles en métal qui ont propulsé la gamme militaire de Solido vers les sommets que nous lui connaissons aujourd'hui. Au milieu des années 70, le bureau d'étude d'Ivry-la-Bataille dut se résoudre, pour plus de fidélité, à fabriquer des chenilles en vinyle noir pour reproduire correctement le système Kégresse du fameux Half-Track américain. Ces chenilles s'avèrent fragiles, mais le modèle est par ailleurs remarquablement bien détaillé dans sa gravure.

Cette qualité du moulage de la caisse a visiblement inspiré l'atelier de Propaganda Kompany pour cette conversion, qui consiste dans le remplacement des chenilles, du train de roulement complet et de l'essieu avant, par de nouvelles pièces plus fidèles que les originales. Le changement est net pour l'essieu sur pneumatiques, doté de roues exactement reproduites. Le système du train chenillé apporte une foule de détails très fins (les suspensions, les écrous, etc.), peut-être superflus pour un collectionneur classique, mais qui devrait néanmoins trouver leur public. Ce kit transforme le modèle en une miniature statique. Ce n'est pas un problème en soi, puisque les chenilles Solido elles-mêmes ne supportent guère d'être utilisées sans finir par casser. Si ce n'est pas un jouet, au même titre que le Patton par exemple, ce M3 reste très correct pour les wargamers ou pour un diorama. Et la démarche de Propaganda Kompany est donc défendable.

Cliquer pour un plein écran

Roues et chenille pour Half-Track

Le défaut du train Solido, volontaire, réside dans une obligation de roulement des petits galets de route, et donc la présence de volumineux éléments de fixation. Ce défaut est évidement inexistant avec le kit qui allège la silhouette de l'engin. Un schéma fourni aide grandement à la phase d'assemblage, qui commence par le démontage complet du M3 Solido, se poursuit par l'ébarbage fastidieux des pièces en résine, puis dans leur dégraissage avant montage. La finesse des pièces les rend fragiles, et il faut donc prendre des précautions en les manipulant jusqu'au collage final. Les chenilles rigides doivent être formée au sèche-cheveux. Une certaine expérience facilite donc la mise en place des deux douzaines de pièces livrées, mais le résultat rehausse bien l'aspect général du véhicule. N'est-ce pas le but recherché ? Après avoir peaufiné le reste du modèle pour conserver le même degré de réalisme, il reste à procéder à la mise en peinture (à l'aérographe et au pinceau).

Cliquer pour agrandir

Un beau travail qui ne devrait pas décevoir l'acquéreur de ce transkit, référencé 482006 et disponible sur le site web de l'artisan.

Remerciements à M. Le Bayon
Lenours CopyRights 2003

  Retour en haut - Back to the top Home page