Index
Les brèves
Analyses
FAQ
Contact
Mises à jour  

Analyses Solido, Verem, Gaso.Line et Propaganda Kompany

Le char moyen français SARL-42 par Gaso.Line

SARL-42 GASO.LINE

Référencée 48608 chez Gaso.Line, cette conversion est quasiment un kit complet puisque seuls subsistent du matériel Solido, la paire de chenilles et des pièces provenant du PZ-IV (le barbotin, le galet tendeur à l'opposé, une vis et le ressort de tension). C'est bien peu pour une base…

Solido et Verem nous ont proposé par le passé des engins militaires célèbres qui sont pourtant restés au stade de prototype, ou même de simple maquette (Le Berliet T12, l'Auroch, le Coelian ou le Kugelblitz). La principale motivation de ces reproductions était probablement de proposer des miniatures différentes des offres de la concurrence. La marque Gaso.Line a lancé toute une gamme de modèles réduits reproduisant des projets qui n'ont guère été plus loin que la planche à dessin d'un bureau d'étude, en Allemagne la plupart du temps. Le SARL-42, sur une base Solido, est l'un d'eux. Ce projet d'un "Super Somua" envisageait de corriger les erreurs du petit char français, dont la tourelle et le canon étaient réputés pour être sous dimensionnés face aux blindés allemands. Il aurait certainement vu le jour si les choses s'étaient déroulées différemment dans les années 40. C'est donc une pièce de choix pour un fana du matériel français.

Le kit, une fois débarrassé des "carottes" de moulage, est plutôt simple à monter, en s'appuyant sur le guide de montage de quatre pages fourni. Il faut comprendre l'ingénieux principe du train de roulement qui reprend la vieille technique des chenilles Solido. Notons que seulement six galets de routes sont mobiles sur les seize visibles. L'assemblage de la caisse, en une seule pièce, des trois éléments du châssis et de la tourelle vont donc assez vite. La seule difficulté réside sans doute dans la découpe à la bonne dimension de la tige en laiton destinée à créer les axes de roulement.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour un plein écran

Cliquez sur l'image ci-dessus pour un plein écran

La qualité du moulage est remarquable : les points de soudures et les écrous sont bien visibles. Les grilles du moteur sont aussi de toute beauté. Un sachet contient toutes les petites pièces qui vont venir compléter le véhicule, dont l'armement et son canon en aluminium tourné. Ces éléments, parfois d'une grande finesse, se positionnent sans soucis sur la caisse ou la tourelle, puisque des trous de fixation sont déjà moulés à l'emplacement prévu. Une tige en laiton d'un demi millimètre de diamètre est prévue pour les poignées ou les ancrages de transport. Est-il utile de rappeler ici que la résine se colle à la dangereuse "Cyano", avec laquelle l'erreur n'est pas permise. ?


Les deux éléments de la tourelle

La réplique terminée, le canon est mobile. Sa tourelle pivote sur 360° et les chenilles en métal fonctionnent. Que demander de mieux à ce joujou ? Dommage que le fabricant est omis d'incorporer des décalcomanies et le fouet d'antenne dans sa boîte.

L'avis de MSV : C'est un très beau modèle, agréable à assembler, et qui restera longtemps introuvable ailleurs. La miniature existe en monté/peint chez Quarter Kit, avec un camouflage un peu imaginaire mais très réussi.

Merci à Quarter kit Models Shop pour la fourniture de la boîte examinée ci-dessus

  Retour en haut - Back to the top Home page